Adi Oasis – Lotus Glow (Critique)

0


Chanteur, auteur-compositeur et bassiste franco-caribéen Oasis d’Adi (anciennement Adeline) continue une impressionnante série d’albums avec une troisième sortie lueur de lotus. Bien que coupable d’être un peu trop long, lueur de lotus est une brume estivale de grooves funk marécageux, de voix nerveuses et de basses incisives. Ici, Adi rend hommage aux femmes qui l’ont inspirée : Serena Williams dans ‘Serena’ et sa grand-mère dans ‘Sidonie’, cette dernière avec de jolies cornes soul Philly. Sa mélodie la plus forte est l’hymne d’auto-encouragement ‘Get It Got It’, tandis que des airs tels que ‘Multiplier’ et ‘U Make Me Want It’ emmènent l’album vers des sommets de sex-appeal sans entraves. Mais son écriture s’oriente également vers un territoire plus sérieux et politiquement conscient. Sur « Marigold », mettant en vedette le musicien J. Hoard, Adi énumère les stigmates sociaux et les préjugés qui ont tendance à retenir les femmes (noires) comme elle. Elle bouillonne calmement sur les fusillades de masse dans « Dumpalltheguns ». Produit furtivement tout au long par Adi et son partenaire Morgan Wiley en tant que duo Nightshade, lueur de lotus cimente le statut d’Adi en tant que champion du funk et de la soul contemporains. On peut imaginer qu’il descendra une tempête en direct.

Pistes remarquables : ‘Je l’ai, je l’ai’, ‘Dumpalltheguns’, ‘Multiplier’



Source_link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *