LEBRECHT A L’ECOUTE | La musique de Daniel Hope pour un nouveau siècle manque plus souvent qu’elle ne frappe

0


De la couverture de l’album

Musique pour un nouveau siècle (DG)

★☆☆☆☆

🎧 Spotify | Amazone | Apple Musique

Le New Century Chamber Orchestra, basé à San Francisco, qui en est à sa 30e année, a une forte tendance à commander de nouvelles œuvres. Une bonne chose, non ? Cela dépend du travail.

Les quatre pièces présentées ici ne sont pas tant un sac mélangé qu’un présentoir Walmart assemblé par AI. Le troisième concerto pour piano de Philip Glass oscille entre la puérilité de la comptine et l’ascenseur Muzak. J’ai l’esprit ouvert à propos de Glass, mais c’est le morceau le plus trivial que j’aie entendu depuis des années. Son troisième mouvement est dédié à son confrère minimaliste Arvo Pärt, qui a le droit de se sentir insulté par son vide. Le concerto dure en tout 36 minutes, heures, jours, années.

Le double concerto pour piano, violon, cordes et percussion de Tan Dun contient des aspérités à la Kurtag et des mélodies folkloriques pentatoniques. Avec Daniel Hope et Alexey Botvinov en solistes, il mêle des rythmes propulsifs à des longueurs méditatives, et pas tout à fait de manière fastidieuse. Le final est agréablement trompeur, passant de la torpeur bucolique à un affrontement frictif et chinois.

Mark-Anthony Turnage, qui est incapable d’écrire une phrase ennuyeuse, a tourné une Complainte de 13 minutes pour violon et orchestre à cordes qui équivaut à un requiem pour tout ce que nous avons perdu dans la course vers la réalité virtuelle. À mes oreilles, c’est un refuge loin du monde des lemmings, avec des solos exquis pour Daniel Hope.

La quatrième pièce est une ouverture néoclassique de Jake Heggie. Heggie, cependant, n’est pas Stravinsky. L’ouverture est une perte sèche. Turnage’s Lament est un incontournable, le reste est à ne pas manquer.

Pour en savoir plus sur Norman Lebrecht, abonnez-vous à Slippedisc.com.

#LUDWIGVAN

Recevez les actualités artistiques quotidiennes directement dans votre boîte de réception.

Inscrivez-vous au Ludwig van Daily — musique classique et opéra en cinq minutes ou moins ICI.

Derniers articles de Norman Lebrecht (voir tout)



Source_link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *