Margie Joseph – 1976 – Écoutez les mots, ressentez le sentiment Téléchargement gratuit

0


Après une paire d’albums pour Stax et trois albums produits par Arif Marden pour Atlantic, Joseph est entré en studio avec le légendaire Lamont Dozier. La chanson d’ouverture, « Écoutez les mots, ressentez le sentiment» était à l’origine destiné à l’album inédit « Prophecy » de Lamont Dozier. L’interprétation de Margie de cette chanson l’a amenée à la 18e place du R&B au printemps de l’été 1976. Mes morceaux préférés incluent le passionné et émouvant « Ne t’ai-je pas dit« , et la chanson optimiste infusée de gospel « Pourquoi as-tu menti“. « Prophétie» est une belle chanson de danse disco entraînante des années 70 qui peut vous faire claquer des doigts et danser au rythme.

La version plus lente de Margie de « Lamont »Tous ont crié» (qui, soit dit en passant, s’était classé n ° 41 sur les charts R&B au printemps 1975), est plein de passion et d’émotion démontrant la force et la beauté de la voix de Margie. « Quelque chose sur quoi se replier“, bien que n’étant pas l’un de mes préférés, est funky à sa manière et mérite un certain mérite.

J’aime le tempo accrocheur, et le rythme de « N’éteignez pas les lumières« , qui, selon Margie, était également l’une de ses préférées. « Sentir mon chemin» est une belle chanson qui permet à Margie de chanter avec le cœur, et peut expliquer pourquoi elle a souvent été comparée à Aretha Franklin. L’album se termine par « je m’emballe», que McKinley Jackson avait produit pour Freda Payne en 1974 pour ABC.

Des pistes
A1 Écoutez les mots, ressentez le sentiment 4:38
A2 Ne t’ai-je pas dit 2:54
A3 Pourquoi as-tu menti 5:22
A4 Prophétie 5:19
B1 Tous ont crié 5:22
B2 Quelque chose sur quoi se replier 3:50
B3 N’éteignez pas les lumières 4:35
B4 Sentir mon chemin 6:15
B5 je m’emballe 3:45

Par Jason Elias

Joseph, un chanteur souvent sous-estimé, a d’abord connu le succès sur Volt Records. Au moment de cette sortie, elle était surtout connue pour son passage chez Atlantic Records. Ses efforts du début au milieu des années 70 ont été produits par Arif Mardin dans un style identifié aux productions d’Aretha Franklin de l’époque. Hear the Words, Feel the Feeling représente un changement de label et une direction plus définitive, gracieuseté du célèbre producteur/écrivain Lamont Dozier. Ceux qui s’attendent à une mise à jour de style Motown de l’attitude joyeuse du groupe de filles ne le trouveront pas ici. Ce qui est ici, c’est que Joseph affirme sa propre personnalité pragmatique, fait une voix plus brute et a une grande chimie avec le producteur Dozier. Hear the Words, Feel the Feeling jette souvent un regard presque trop réaliste sur les relations et leur absence. Tout cela est rendu meilleur par la production solide et confiante de Dozier.



La raillerie »Je ne t’ai pas dit » et « Pourquoi as-tu menti« Mine le même terrain d’amour problématique, avec le poli de la production qui n’a d’égal que la voix émotive et pointue de Joseph. Le meilleur morceau de l’album, « Prophétie», a Joseph et Dozier examinant à nouveau les intérieurs sombres. La piste brillamment arrangée a un superbe arrangement subtil de cuivres et une guitare rythmique impeccable.

Hear the Words, Feel the Feeling contient également une bonne quantité de ballades. « Tous ont crié » et « Sentir mon chemin” sont accrocheurs et idiosyncratiques, car Joseph donne des performances émotives et convaincantes. Cet album est un R&B/pop de premier ordre et de classe et présente des joueurs estimés tels que Ray Parker Jr. et Lee Ritenour, ainsi que les arrangeurs McKinley Jackson et David Blumberg. Mais la star est Joseph, et elle fait un excellent travail ici.



Trouver ici

Plus de ses albums dans nos dernières pages ici

Acheter l’albumMargie Joseph – 1976 – Écoutez les mots, ressentez le sentiment



Source_link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *