Suggestion de lecture d’été | Concert maison (Polity Books, 2023)

0


Publicité / Publicité

Concert maison
par Igor Levit et Florian Zinnecker
Livres politiques, 2023
ISBN 978-1509553556

Avec ses débuts au Carnegie Hall reportés sine die par COVID, le pianiste virtuose russo-allemand Igor Levit n’avait nulle part où se produire. Il a donc fait sa propre scène chez lui, à Berlin.

Dans Concert maisonjournaliste et Die Zeit Florian Zinnecker, directeur adjoint du bureau, explore la transformation de la carrière de Levit pendant la pandémie. Ses diffusions en direct – une série de concerts maison diffusés depuis son salon sur Twitter – ont gardé le musicien sain d’esprit, mais ils l’ont également encouragé à sortir des traditions de la performance classique et à tracer son propre parcours musical.

Combiné avec les performances sans précédent de Levit de Frederic Rzewski Le peuple uni ne sera jamais vaincu ! et le marathon de 24 heures de la variation 840 d’Erik Satie Vexationsainsi que sa campagne vocale contre l’antisémitisme, l’interprète est présenté comme un joker dans le monde de la musique classique.

Publicité / Publicité

Concert maison est écrit dans un style tout aussi inédit. Traduit par Shaun Whiteside, il n’y a pas de chapitres pour diviser le livre ; le passé et le présent sont tissés dans un seul récit, mais la variation des détails de mise en scène, des anecdotes intéressantes et des conversations en tête-à-tête maintient le livre captivant. Les brèves conversations actuelles de Zinnecker avec Levit se transforment en explorations de l’enfance du musicien; ses luttes contre le doute de soi, les enseignants durs et la discrimination antisémite ; sa difficulté à trouver du travail dans l’industrie du spectacle classique; et ses inspirations musicales.

Parfois, le format inhabituel rend difficile de se rappeler comment les gens se rapportent à Levit. Cela est perceptible lorsque Zinnecker écrit sur l’impact du regretté artiste Hannes Malte Mahler sur la vie de Levit, car cette section se sent tangentiellement liée aux scènes environnantes; cela aurait eu beaucoup plus de sens si Mahler était pertinent 50 pages plus tôt. Au milieu du livre, où Zinnecker joue avec la mise en forme des dialogues, il est parfois difficile de dire de qui parle.

En fin de compte, cependant, Concert maison est un voyage sincère et inspirant sur la découverte de soi d’un musicien lorsque le monde s’est effondré au début des années 2020.



Source_link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *