TEXAS SOUL – POUR DE VRAI ! – Soul et Jazz et Funk

0


RUBY WILSON et QUEEN EMILY sont deux héroïnes cultes d’origine texane. Si vous ne les connaissez pas encore, JAI ALAI, filiale de SOUL4REAL, vous propose de faire leur connaissance via un nouveau 7 » qui propose un côté de chacune des soulful ladies. The 45 est le deuxième tout nouveau single de Jai Alai (voir; https://www.soulandjazzandfunk.com/news/double-dynamite-5/ )

Ruby Wilson est née au Texas, mais a passé la majeure partie de sa carrière à Memphis. Elle a d’abord attiré l’attention des collectionneurs de soul sérieux via deux singles Glades du milieu des années 70, ‘Numéro un dans ton coeur » et le plus funky ‘Ciel haut’. Après TK/Glades, elle a déménagé à Malaco et a enregistré un LP éponyme acclamé en 1981. Cela signifiait peu et donc Mme W est repartie pour trouver du travail avec le Hot Cotton Jazz Band puis le Climax Jazz Band. En 2000, elle a sorti quelques albums supplémentaires avant de se tourner vers le théâtre et de travailler dans le circuit des clubs et des bars de Memphis, où elle était connue sous le nom de «la reine de Beale Street». Nous utilisons le mot « était » parce que, malheureusement, elle est décédée en 2016, mais elle a laissé un héritage musical fort, bien que sous-évalué, comme en témoigne son côté sur le nouveau Jai Alai 45. C’est un « Love Has Come » doux et constructif qui a été retiré de ce Malaco LP susmentionné. C’est un morceau intemporel de soul moderne qui montre que Ruby Wilson avait le potentiel d’être bien plus que la « reine de Beale Street ».

La reine Emily (Emily David) est née et a grandi à Houston, au Texas, mais réside maintenant en Californie et en 2008 (âgée de 40 ans, il semble qu’elle ait passé ses 20 et 30 ans à s’occuper de sa famille), elle était demi-finaliste de l’America’s Avoir du talent. Ses performances d’arrêt de spectacle lui ont valu un contrat avec Malaco. Travaillant avec Tommy Couch Jr, elle a sorti un EP de 4 titres aux États-Unis et, curieusement, un album complet éponyme au Royaume-Uni. Et ce LP est la source de la coupe sur le Jai Alai 45. C’est un superbe « Throw Away Me ». Avec une production complète de soul sudiste (la section Muscle Shoals Horns and Rhythm est là !), Emily livre la ballade écrite par George Jackson avec un sentiment déchirant. C’est aussi bon que l’âme du Sud et si elle ne fait pas frissonner vos bois proverbiaux, alors, malheureusement, vous n’avez pas d’âme ! C’est un étourdissement!

Le simple double face A est prêt à partir et vous pouvez en savoir plus @ https://www.soul4real.es/soul-4-real-records-jai-alai-records/ et, vous savez, bien que les deux morceaux aient été enregistrés à 30 ans d’intervalle, vous ne le sauriez pas. Leur quotient d’âme est intemporel.



Source_link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *