Tina Turner – 1975 – Acid Queen Téléchargement Gratuit

0


Dans sa douce mémoire

IKE & TINA TURNER ont eu une course incroyable dans les années 60 et 70 en tant que l’une des équipes mari et femme les plus réussies du secteur de la musique avec une énorme série de succès funk et soul mélangés avec du rock and roll et il est bien connu qu’une fois TINA s’est détaché de son mari violent en 1978 qu’elle a fait un retour incroyable dans les années 80 et a été l’un des plus grands artistes du monde depuis, mais il est un peu moins connu qu’elle a également sorti quatre albums solo au cours des années 70 au moins de nom seulement comme Ike était impliqué dans ces premiers projets solo alors que le couple était encore une équipe.

Des pistes
A1 Sous mon pouce 3:20
A2 Passons la nuit ensemble 2:53
A3 Reine acide 3:00
A4 Je peux voir à des kilomètres 2:52
A5 Tout plein d’amour 5:22
B1 Bébé – Allez-y 5:32
B2 Bootsey Whitelaw 5:06
B3 Choisissez-moi ce soir 3:11
B4 Rockin’ et Rollin’ 4:00

Prime
Je sais 3:22
Fou de toi bébé 3:26
Je t’aime depuis trop longtemps 3:55

Révision par sILLy_puPPy

Après les débuts soul et country »Tina allume le pays ! » semblait tomber dans l’oreille d’un sourd, TINA a relancé le rock et a sorti son deuxième album solo ACID QUEEN en 1975 qui a été inspiré par son rôle de The Acid Queen dans la version cinématographique de Ken Russell de l’opéra rock The Who « Tommy”. ACID QUEEN était le deuxième album solo alors qu’il était encore marié à Ike et la dernière fois que le couple connaîtrait un succès dans les charts ensemble, mais ironiquement, le premier single malgré sa sortie en tant que solo de TINA mettait en vedette Ike au chant chantant ensemble comme ils l’ont fait sur leur IKE & Les albums de TINA TURNER ! Hmm.. peut-être trop d’acide?

Cet album est vraiment un sac mélangé car la face A n’était rien d’autre que des reprises funky R&B de morceaux de rock classique qui comprenaient deux chansons des Rolling Stones (« Sous mon pouce”, “Passons la nuit ensemble”), deux de The Who (“Reine acide”, “Je peux voir à des kilomètres”) et un de Led Zeppelin (“Tout plein d’amour”). Alors que TINA avait certainement le style vocal pour réussir facilement n’importe quelle chanson rock, le style dans lequel ces morceaux sont présentés ne leur ajoute vraiment rien. Bien que je ne les appellerais en aucun cas mauvais, ils ne sont pas particulièrement bons non plus. Fondamentalement, les lignes de basse sont identiques à l’original et les touches supplémentaires incluent une cure de jouvence Motown avec des chanteurs de secours et une section de cuivres.

La face B, par contre, est EXCELLENTE ! ~ Bien que la première face soit des chansons rock, les originaux écrits par Ike Turner font plus rock, bien que ce soit du funk rock avec beaucoup de soul mêlé de R&B. Le seul « Bébé-Get-It-On » est l’un des morceaux les plus cool de toute la carrière de ce duo car il offre le groove parfait, une excellente interaction instrumentale qui comprend une section de cuivres furtive et une démonstration passionnée d’échanges vocaux enflammés entre Ike et TINA. Alors qu’Ike prend un siège arrière sur les pistes restantes en tant que chanteur, TINA offre de solides performances sur « Bootsey Whitelaw » et « Rockin et Rollin” qui sont aussi des temps forts. La face B démontre parfaitement à quel point Ike était talentueux en tant qu’auteur-compositeur et l’effet synergique du duo est pleinement visible.



Les premiers albums solo de TINA sont pratiquement tombés dans l’oubli de la plupart des fans qui ne pensent pas à sa carrière solo avant « Danseur privé » mais ACID QUEEN vaut bien l’effort de traquer car malgré la première moitié des reprises correcte mais peu spectaculaire, la seconde moitié de l’album est en feu et livre certaines de mes chansons préférées de TINA de sa carrière car elles sont énergiques et encore rock fortifiée de tout l’esprit fougueux qui a attiré l’attention du monde sur TINA dans les années 60. La production est vraiment bonne et les arrangements et le mixage sont excellents. Pour moi c’est un de ces albums où le bon côté vaut largement le prix d’entrée à lui seul. Sur les CD, il y a trois titres bonus, deux couvertures et un original (inclus dans le fichier).



Trouver ici et flac

Plus de ses albums dans nos dernières pages ici



Source_link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *