Un hommage à Charlie Chaplin – Le club des auditeurs

0


Entre 1919 et 1920, le compositeur français Darius Milhaud entreprit de créer « quinze minutes de musique, rapide et gaie, comme toile de fond de n’importe quel film muet de Charlie Chaplin ».

Le résultat a été Le boeuf sur le toit, une œuvre jubilatoire et colorée pour orchestre de chambre. Le titre se traduit par « Le boeuf sur le toit ». Il peut avoir été tiré de l’enseigne d’une taverne. Ou peut-être a-t-il été inspiré par une légende urbaine parisienne sur un homme qui vivait au dernier étage d’un appartement avec un veau de compagnie qui s’est rapidement et désastreusement transformé en bœuf adulte. Le compositeur a insisté sur le fait que le titre faisait référence à une danse folklorique brésilienne. Il écrit : « hanté par mes souvenirs du Brésil, j’ai assemblé des mélodies populaires – des tangos, des maxix, des sambas et même un fado portugais – et les ai transcrites avec une section de type rondo récurrente entre chaque paire successive ».

La musique de Milhaud n’a pas été créée comme musique accessoire pour un film de Chaplin. Au lieu de cela, il est devenu la partition d’un ballet surréaliste de Jean Cocteau, interprété par des clowns-acrobates des troupes de cirque acclamées, le Cirque Médrano et les Fratellini. Plus tard, Milhaud a expliqué que sa musique uptempo accompagnait des mouvements chorégraphiés qui suggéraient « un film au ralenti ». Le scénario du ballet a été décrit comme « agréablement dépourvu de tout sens ». (Harding) La musique est un jeu joyeux qui combine le swing latino-américain avec des moments décalés de polytonalité, dans lesquels plus d’une tonalité est entendue simultanément.

Enregistrements

  • Milhaud : Le boeuf sur le toit, Op. 58, Yan Pascal Tortelier, Orchestre d’Ulster chandos.net

Image en vedette : « Le Boeuf sur le toit », une illustration de 1920 du ballet Raoul Dufy

À propos de Timothy Judd

Originaire du nord de l’État de New York, Timothy Judd est membre de la section de violon du Richmond Symphony depuis 2001. Il est diplômé de l’Eastman School of Music où il a obtenu les diplômes Bachelor of Music et Master of Music, étudiant avec des professeurs ukrainiens de renommée mondiale. -Le violoniste américain Oleh Krysa.

Fils d’enseignants de musique dans une école publique, Timothy Judd a commencé des cours de violon à l’âge de quatre ans par le biais de la division de l’éducation communautaire d’Eastman. Il a été l’élève d’Anastasia Jempelis, l’une des premières championnes de la méthode Suzuki aux États-Unis.

Enseignant passionné, M. Judd a maintenu un studio de violon privé dans la région de Richmond depuis 2002 et a été actif comme entraîneur de musique de chambre et de nombreuses sections d’orchestres de jeunes.

Pendant son temps libre, Timothy Judd aime s’entraîner avec le populaire programme d’entraînement physique SEAL Team de Richmond.



Source_link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *